Projet Flag 2019

Nom du projet : FLAG : Femme, Leadership, Appui et Gestion

1er janvier 2018 — 31 décembre 2019

Description du projet :

Le projet FLAG s’inscrit dans le cadre dans du Programme « MOUSSAWAT » financé par la Commission européenne en partenariat avec le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance. Le projet est mis en place par l’association TAMSS en partenariat avec les associations Tunisian Center for Social Entrepreneurship « TCSE », Pontes Ricerche et Interventi, et Oxfam Italia et ce, pour une durée de 26 mois. FLAG, contribue à améliorer l’autonomisation économique des femmes et leur participation équitable à la croissance économique de la Tunisie.

Objectif :

Le projet FLAG a pour objectif global de contribuer à améliorer l’autonomisation économique des femmes et leur participation équitable à la croissance économique de la Tunisie et comme objectif spécifique de soutenir la création d’un environnement favorable à l’entrepreneuriat féminin dans des secteurs traditionnels et innovants et à la création d’emplois pour les femmes.

Activités et Résultats de 2018 :

  • Mapping des structures d’appui à l’entreprenariat et sélection des participants :
  • Le Mapping de l’écosystème entrepreneurial, sensible à l’égalité des genres, dans les régions du Grand Tunis, Mahdia, Kairouan et Gafsa est élaboré.
  • Renforcement des capacités des formateurs et agents des centres ciblés et d’autres intervenants opérant dans les mêmes régions en Tunisie :
  • 52 représentants des structures d’appui et 8 membres de 3 centres ont participé à 28 jours de formation et ont renforcé leurs capacités en termes de développement personnel et accompagnement des futurs entrepreneurs.
  • Renforcement des capacités des formateurs en Italie :
  • 11 agents des centres d’appui à l’entrepreneuriat des 4 régions ont participé à 6 jours de stage d’échange et de formation en Italie et ont acquis des compétences en création d’incubateurs.
  • Aménagements et équipements des centres des partenaires et des associés du projet :
  • 5 centres d’appui à l’entreprenariat féminin sont opérationnels.
  • Rencontres et ateliers des porteurs d’intérêt :
  • 12 ateliers dans 4 régions sont organisés – une stratégie transversale de soutien est développée.
  • Création d’un groupe de travail technique thématique :
  • 3 groupes techniques et thématiques sont formés et renforcés – une charte éthique est adoptée.
  • Analyse de genre sur le thème de l’entrepreneuriat :
  • 1 analyse est en cours d’élaboration.
  • Un genderassessment des pratiques des acteurs clés :
  • 1 genderassessmentest en phase de préparation.
  • Organisation d’une campagne de communication, d’ateliers et de rencontres sur le projet pour identifier les bénéficiaires :
  • 16 focus groups organisés – 3 bootcamps – 2 campagnes de sensibilisation et d’inspiration – plus de 125 femmes sont identifiées.
  • Définition des critères consensuels et présélection des bénéficiaires individuelles ou groupements collectifs :
  • 125 bénéficiaires sélectionnées.
  • Organisation des formations de base et renforcement des compétences et capacités de 100 nouvelles entreprises et de 25 entrepreneures existantes.
  • 89 jours de formation assurés – 110 plans d’affaires finalisés.
  • Réalisation d’une étude diagnostique :
  • Un guide pour le soutien à la création, à la modernisation et au renforcement des entreprises féminines artisanales et commerciales en Tunisie est réalisé.
  • Réalisation d’une étude de marché incluant le potentiel de la diaspora tunisienne en termes de commercialisation :
  • Une étude de marché incluant le potentiel de la diaspora tunisienne en termes de commercialisation est élaborée.

Les Perspectives :

1. 75 structures d’appui à l’entreprenariat publiques et privées ont développé leurs compétences.

2. 1 stratégie sensible au genre de soutien à l’entrepreneuriat est élaborée et diffusée dans lesgouvernorats du Grand Tunis, Mahdia, Kairouan et Gafsa et ce, sur la base d’une analyse de genre sur l’entrepreneuriat féminin et d’un genderassessment des pratiques et politiques des structures d’appui publiques et privées.

3. 75 micro entreprises, 50 nouvelles et 25 existantes, gérées par des femmes, sont accompagnéesvers leur pérennisation :

  • 1 campagne de sensibilisation visant 200 hommes et 200 femmes est organisée sur le thème des droits socio-économiques des femmes ;
  • 1 campagne de communication sur le projet est effectuée ;
  • 8 ateliers participatifs orientés vers l’identification des idées entrepreneuriales et l’analyse desbesoins sont mis en place ;
  • 100 femmes porteuses de nouvelles idées entrepreneuriales ont reçu une formation de basesur la création et la gestion d’entreprise et le montage d’un plan d’affaires ;
  • 75 micros entreprises sont créées ou renforcées et leur accès au financement est facilité.

4. L’accès à des opportunités de commercialisation traditionnelles et innovantes est assuré :

  • 1 étude de marché incluant le potentiel de la diaspora tunisienne en termes decommercialisation est effectuée ;
  • 4 échanges entre entrepreneures en Tunisie et 2 en Italie sont assurés ;
  • 1 workshop en Italie avec au moins 50 participants du secteur public et privé pour larecherche de potentiels investisseurs (italiens et de la diaspora tunisienne) et pour la facilitation de lacommercialisation est organisé ;
  • 1 plan de promotion et de commercialisation des produits et services issus du projet seraélaboré ;
  • 4 rencontres de concertation avec les acteurs clés identifiés comme potentiels alliés sontassurées.

Les Bailleurs de fonds :

  • Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance (MFFE)
  • Programme de Promotion de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes
  • Union Européenne

Les Partenaires Principaux :

  • OXFAM
  • Tunisian Center for Social Entrepreneurship
  • PontesRicerche and Interventi